agathe

I.
⇒AGATE, AGATHE1, subst. fém.
MINÉR., JOAILL.
A.— Nom donné à une pierre précieuse, variété de quartz calcédoine à structure concentrique, de consistance très dure, demi-transparent et de diverses couleurs :
1. ... des bas-reliefs antiques, des coupes d'agate, des onyx merveilleux!...
H. DE BALZAC, La Peau de chagrin, 1831, p. 23.
2. ... des colliers à rangs septuples de cornaline, de lapis-lazuli, de jaspe sanguin, de perles, d'agates, de sardoines, d'onyx; ...
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 261.
3. Vases, meubles, émaux, onyx, rubis, agates, Argenterie, écrins étincelants, rouleaux D'étoffes, se mêlant l'un à l'autre à longs flots, Tout ce qu'on peut voler, tout ce dont on trafique, Fait dans un coin un bloc lugubre et magnifique;
V. HUGO, La Légende des siècles, Le Castillo, t. 4, 1877, p. 659.
4. Que les deux bourgs d'Oberstein et d'Idar, dans la vallée supérieure de la Nahe soient pour le monde entier le siège principal de l'industrie du polissage des agates et des jaspes, de la fabrication des pierres fausses, de la taille des camées, cela anime mon imagination, car ils font des amulettes pour les marchés d'Afrique et des idoles pour l'Inde et pour la Chine.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 1, janv.-sept. 1896, p. 100.
5. À l'insolente devanture elle avait distingué, l'avant-veille, une paire de boutons de manchettes singuliers. Ils présentaient — reliés deux à deux par une agrafe d'or et taillés dans un quartz étrange, sorte d'agate embrouillardée, qui ne laissait rien voir au travers d'elle, bien qu'elle parût transparente — quatre têtes de chat encerclées.
A. GIDE, Les Caves du Vatican, 1914, p. 731.
6. Les outils employés [pour le brunissage] portent le nom de brunissoirs, ils se font en acier dur, en sanguine, en agate.
M. GASNIER, Dépôts métalliques directs et indirects, 1927, p. 256.
7. Je ne connais rien de plus dangereux pour les peintres que cet éloignement, grâce aux sortilèges de l'apprêt résineux, de l'œuvre ancienne. Penché sur les mirages de ces toiles trop lustrées, on sonde un monde d'ambre, d'agathe et de porphyre; on rêve à d'impossibles cuisines, à des dessous, à des préparations compliquées, puis à des revêtements de laques rares et de pierres précieuses véhiculées par un onguent de miel.
A. LHOTE, Peinture d'abord, 1942, p. 84.
Rem. 1. Selon la couleur, la pierre prend le nom de cornaline (ex. 9), sardoine, onyx (ex. 10), saphirine, prase et chrysoprase (ex. 10).
Agate bleue :
8. Les cieux d'Avril veinés comme une agathe bleue
Par les branches à nu du platane rugueux
Éclateront, laissant enfin voir les vrais cieux.
F. JAMMES, Clairières dans le ciel, 1906, p. 13.
Agate noire :
9. Un petit sac de filet contenait les plus belles billes, qu'une à une l'on m'avait données et que je ne mêlais pas aux vulgaires. Il en était que je ne pouvais manier sans être à neuf ravi par leur beauté : une petite, en particulier, d'agate noir [sic] avec un équateur et des tropiques blancs; une autre, translucide, en cornaline, couleur d'écaille claire, dont je me servais pour caler.
A. GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 351.
Agate onyx :
10. ... je n'avais pas de pièces de métal, mais bien quelques pierres de prix, emportées de Grèce, car je savais que ces pierreries gardent leur pleine valeur n'importe où. Donc, ayant pris souffle, je plongeai. Je plongeai, dûment, entraîné, profondément, et ne reparus à la surface qu'après avoir sorti de l'escarcelle une agate onyx et deux chrysoprases. Remonté sur le bord, je tendis, de mon plus galant, l'onyx à la reine, et à chacune des princesses les chrysoprases, feignant de les ramener du fond, ...
A. GIDE, Thésée, 1946, p. 1424.
Agate pourpre :
11. À son bras quatre camées romains unis par des maillons d'or, représentaient la course d'un char à trois chevaux, une jeune fille élevant la coupe près d'une petite colonne, un homme à jambes de bouc qui versait d'une corne dans une autre une courbe de liquide, une danseuse croisant ses pieds pointus, et entourée par le vol de son écharpe. Ces personnages, taillés sur champ d'agathe pourpre, dans un filon de pierre blonde, ne lassaient point l'admiration d'Omer. Ils lui représentaient le temps d'autrefois. Était-il possible que l'artisan eût travaillé ces joyaux, dix-huit siècles avant le sourire et la parole diserte de Malvina?
P. ADAM, L'enfant d'Austerlitz, 1902, p. 102.
Agate verte :
12. Puis l'idole de Tartarie, statue d'homme en agate verte, qui dans sa main d'argent tient sept flèches sans plumes.
G. FLAUBERT, La Tentation de saint Antoine, 1849, p. 444.
Rem. 2. Selon la disposition des zones concentriques, la pierre prend le nom de :
Agate arborisée (ou herborisée ou arborescente) :
13. Une terre chaude, brûlée, pleine de chansons de grillons, un petit coin d'Italie, la température de Campo de Pise; d'où l'on aperçoit sur le ciel bleu le parasol d'un pin d'Italie, malade, tronc violet, feuillage grêle comme une agate herborisée, dont le ton vert-émeraude fonce et fait intense, autour, l'azur du ciel.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, août 1858, p. 518.
14. Un ciel absolument cerise, un ciel coupé, rayé, haché par les branches, les branchettes, les brindilles des arbres, y mettant le dessin noir et persillé d'une agate arborisée.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, mars 1884, p. 322.
15. Il transportait lui-même, classait, ouvrait les livres taciturne, en quête d'une odeur de papier piqué, d'une de ces moisissures embaumées d'où se lève l'enfance révolue, d'un pétale de tulipe sec, encore jaspé comme l'agate arborescente...
COLETTE, Sido, 1929, p. 122.
Agate nébuleuse, opaline, ou agate-mousse :
16. ... on a retrouvé, sous une banquette, une manchette avec un double bouton qui figure deux têtes de chat, reliées l'une à l'autre par une chaînette d'argent doré et taillées dans un quartz semi-transparent, dit : agate nébuleuse à reflets, de l'espèce que les bijoutiers appellent : pierre de lune.
A. GIDE, Les Caves du Vatican, 1914, p. 834.
17. ... quelquefois, sans y penser, quand on regardait sa figure ponctuée de petits points bruns et où flottaient seulement deux taches plus bleues, c'était comme on eût fait d'un œuf de chardonneret, souvent comme d'une agate opaline travaillée et polie à deux places seulement où, au milieu de la pierre brune, luisaient, comme les ailes transparentes d'un papillon d'azur, les yeux où la chair devient miroir et nous donne l'illusion de nous laisser, plus qu'en les autres parties du corps, approcher de l'âme.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 946.
18. ... les Guermantes restaient reconnaissables, faciles à discerner et à suivre, comme les filons dont la blondeur veine le jaspe et l'onyx, ou plutôt encore comme le souple ondoiement de cette chevelure de clarté dont les crins dépeignés courent, comme de flexibles rayons, dans les flancs de l'agate mousse.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Le Côté de Guermantes 2, 1921, p. 438.
Agate rubanée :
19. Au milieu, une table de bois précieux travaillé avec un soin charmant posait son disque sur un socle évidé. Différents objets l'encombraient : un pot de fleurs de lotus, un miroir de bronze poli à pied d'ivoire, une buire d'agate rubanée pleine de poudre d'antimoine, une spatule à parfums en bois de sycomore, ...
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 196.
Rem. 3. ,,Agate noire, nom quelquefois donné au jais; agate d'Islande, nom quelquefois donné à l'obsidienne.`` (Lar. 3).
B.— P. méton. Se dit de toute chose (inanimé concr. ou abstr.) présentant une ressemblance avec l'agate.
1. Emploi subst. Objet ayant la couleur de l'agate :
20. Ne ternis pas de pleurs les mystiques prunelles De tes grands yeux navrés, striés d'or et d'agate;
J. MORÉAS, Les Syrtes, Conte d'amour, 1884, p. 49.
21. Les appeaux sont maintenant immobiles. Une palombe, puis deux, puis vingt, se posent près d'eux. (...). Les arbres en sont couverts : guirlandes d'agates vivantes.
J. DE PESQUIDOUX, Chez nous, t. 1, 1921, p. 29.
Rem. Dans l'ex. suiv., agate est empl. avec valeur de symbole :
22. Combien d'images ou de fragments d'images pour tout ce qui ne vit que le temps de se défaire et qui ne spécule que sur la surprise, le contretemps, le contresens, l'oubli? « Rien, dit le corporal. Oiseaux. » (Alfred Jarry) Et les lapsus charmants, les mots nouveaux, les mots magiques, recéleurs du phosphore des désirs, du plomb des candeurs, de l'agate haineuse? Quel est le trait qui dit je t'aime sans qu'on puisse en douter? Les mots gagnent.
P. ÉLUARD, Donner à voir, 1939, p. 75.
2. Valeur adj. D'agate. Qui a la couleur de l'agate :
23. Sa chair prenait des transparences d'agate et la lumière semblait la traverser; ...
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 319.
24. Je me rappelle les prunelles d'agathe de Bajazet; (...) combien ce regard de chat-huant était froid, et dur, et perfide!
A. FRANCE, L'Anneau d'améthyste, 1899, p. 173.
25. Dans l'eau verte, la longue crevette d'agate grise tâtait du bout des pattes, du bout des barbes, le bord du havenet.
COLETTE, Le Blé en herbe, 1923, p. 13.
C.— Emplois spéc.
1. JEUX. Agate ou bille d'agate. Nom donné à une bille de verre coloré, à l'aspect d'agate et qui sert aux jeux des enfants :
26. Je regardais avec admiration, lumineuses et captives dans une sébile isolée, les billes d'agate qui me semblaient précieuses parce qu'elles étaient souriantes et blondes comme des jeunes filles et parce qu'elles coûtaient cinquante centimes pièce.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, p. 402.
2. Arg. a) ,,Agate : Faïence, argot des voleurs.`` (FRANCE 1907). b) Au plur. ,,Agathes : Gros yeux.`` (Notes manuscrites ajoutées sur les feuillets de notes de Nouguier, p. 6).
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[agat]. Enq. :/agat/. 2. Homon. : agathe (bot.). 3. Dér. et composés : agaté, agater, agatifère, agatifié, agatifier, agatin, agatisation, agatisé, agatiser, agatoïde, agatoïque. 4. Forme graph. — On pourrait penser que l'orth. agathe (cf. supra ex. 7, 8, 11) repose sur une fausse étymol. qui rattache le mot au gr. « (la) bonne » (cf. DG); mais la forme agathe est attestée à côté de acate dep. la fin du XIIIe s. (cf. étymol.), où une influence directe du gr. est peu probable; le lat. médiév. a connu les formes agata, agatha et agathes, peut-être sous l'influence de hyacinthus alternant avec jacintus. Ac. dep. sa 1re éd. ne connaît que la forme agate.
Étymol. ET HIST. — XIe s. acate, minér. « pierre dure, variété de quartz » (Marbodi liber lapidum... interpretatio gallica, 103 ds T.-L.); 1269-1285 agathes (ADENÉS LE ROIS, Bueves de Commarchis, éd. Scheler, ibid., 2285).
Empr. au lat. achates « id. », gr. « id. » de , nom d'un fleuve de Sicile de la région de Sélinonte (Achate) près duquel cette pierre fut trouvée, d'apr. PLINE, Nat., 37, 139 ds TLL s.v., 387, 39; achates in magna fuit auctoritate nunc in nulla est, reperta primum in Sicilia juxta flumen ejusdem nominis; cf. IVe-Ve s., VIB. SEQ., Geogr., 145, 22 ds TLL s.v. Achates : Achates Siciliae qui pari nomine lapillos edit, unde gemmae fiunt; lat. achates fém. ds Pline, masc., IIIe s., ds Solin; graphie ag-, peut-être par contamination du lat. médiév. agapis, masc. (lui-même corruption de achates d'apr. Mittellat. W. s.v. agapis) bien attesté aux XIIe et XIIIe s. au sens de « agate » et de « lapis lazuli ».
STAT. — Fréq. abs. litt. :124.
BBG. — BÉL. 1957. — Bible 1912. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — BRARD 1838. — CHABAT t. 1 1875. — CHESN. 1857. — Comm. t. 1 1837. — COMTE-PERN. 1963. — Cost. 1899. — DAIRE 1759. — DELORME 1962. — ESN. 1966. — FÉR. 1768. — FROMH.-KING. 1968. — GAY t. 1 1967 [1887]. — JOSSIER 1881. — LABORDE 1872. — Lar. comm. 1930. — Lar. mén. 1926. — LARCH. Suppl. 1880. — LEM. 1966. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MARCEL 1938. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 207. — PLAIS.-CAILL. 1958. — PRÉV. 1755. — PRIVAT-FOC. 1870. — THOMAS 1956. — UV.-CHAPMAN 1956.
II.
⇒AGATHE2, subst. fém.
HORTIC. Nom donné à une variété de tulipes, parmi lesquelles figure l'agathe royale :
« Vous m'obligerez, mon cher ami, de me mettre de côté quelques-unes de vos belles tulipes blanches, auxquelles j'ai réservé pour l'année prochaine une de mes meilleures plates-bandes. Je tiens surtout à Palamède et à l'Agathe royale. »
A. KARR, Sous les tilleuls, 1832, p. 245.
Rem. Attest. ds LITTRÉ et DG.
Prononc. — 1. Forme phon. :[agat]. 2. Homon. : cf. agate. 3. Dér. et composés. — Agath- : agathée, agathodémon.
Étymol. ET HIST. — 2e moitié XVIIe s. bot. « variété de tulipe » (LA BRUYÈRE, 13 ds DG : Il passe au drap d'or; de celle-ci, à l'agathe).
Prob. issu de agate, agathe, en raison de la couleur de cette fleur.
BBG. — BOISS.8. — FÉR. 1768.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agathe — (auch: Agatha) ist ein weiblicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung des Namens 2 Verbreitung 3 Namenstag 4 Varianten …   Deutsch Wikipedia

  • Agathe — (Во сюр Мер,Франция) Категория отеля: Адрес: 58 Boulevard Cote de Beaute, 17640 Во сюр Мер …   Каталог отелей

  • Agathe — Agathe, Agatha griechischer Ursprung, Bedeutung: die Gute. In Deutschland schon seit einem Jahrtausend bekannt. Namensträgerin: Agatha Christie, englische Kriminalautorin …   Deutsch namen

  • agathe — Agathe, Pierre precieuse, Achates, Achatae …   Thresor de la langue françoyse

  • Agathe — Cet article concerne le prénom Agathe. Pour la pierre fine, voir Agate. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • agathe — (a ga t ) s. f. Nom d une fleur. •   De cette fleur il passe à l agathe, LA BRUY. 13 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Agathe — (Géo Chaptes) (Agata) (5 février) (5 février) vierge et martyre, née à Palerme (ou à Catane), morte en 251, sous Dèce. D après la légende, elle appartenait à une grande famille noble et chrétienne. Le consul romain s’éprit d’elle, mais elle avait …   Dictionnaire des saints

  • Agathe — Provenance. Vient du grec Agathos Signifie bon Se fête le 5 février. Histoire. Sainte Agathe vécut en Sicile au IIIème siècle. Elle était jeune, belle et vierge. Un jaloux la fit arrêter sous prétexte qu elle était chrétienne. Un juge sadique lui …   Dictionnaire des prénoms français, arabes et bretons

  • agathe — pf. Agata (Albanais.001b, Arvillard), Gata (001a), guéta (Queige, AVG.193), Guèta (Albertville, Moûtiers, St Martin Po.). N. Fêtée le 5 février, Sainte Agathe, vierge martyre qui a eu les seins et une main coupée, est depuis longtemps très… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Agathe — Was ist an der Agathe, das weiss Beate. Vläm.: Agte kent Truyen wel …   Deutsches Sprichwörter-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.